Inconsolable(s)

Il et Elle, les deux protagonistes de cette histoire, en couple dans la vie réelle, décident de venir jouer sur scène à l’expérience de la séparation, devant les spectateurs. Sur un plateau de théâtre, au présent de la représentation, ils décident de mettre en danger publiquement ce qu’ils ont de plus précieux : l’amour de l’autre. Ce jeu dangereux de l’exhibition trafiquée surfe sur la vague de la catastrophe. Par la mise en scène fictive de cette rupture, ils vont amorcer l’effondrement de leurs certitudes et déstabiliser les fondements de leur rapport au monde.

Enfermés dans ce jeu dont ils ne maîtrisent plus les règles, où le vrai et le faux, la fiction et le réel, semblent ne plus pouvoir se distinguer, leur équilibre psychique est mis à mal. Dans une nature théâtrale hostile qui elle aussi se disloque, les deux individus sont amenés à faire en profondeur l’expérience de l’angoisse, et à errer, stupéfaits, dans les ruines de l’incertitude. Cette descente aux enfers se fait dans la gueule du doute. Inconsolables et inadaptés, ils cherchent, hagards et avides, une porte de sortie à cet enfermement : le miracle de la libération.


mise en scène Nadège Cathelineau et Julien Frégé




© Christophe Raynaud de Lage